Comment partitionner un disque dur ?

Le disque dur est un élément essentiel d’un ordinateur. Il permet de stocker les différentes informations du système ainsi que toutes vos données. Il existe aujourd’hui des disques de stockage de très grande capacité. Il est donc plus raisonnable de les partitionner pour optimiser leur fonctionnement. Si vous souhaitez réaliser la partition de votre disque dur, voici les techniques.

Les raisons principales de partitionner un disque dur

Tout d’abord, il est plus difficile de gérer un gros bloc de mémoire. Avec plusieurs partitions, vous pouvez classer plus facilement vos nombreux fichiers. En étant indépendantes, les différentes partitions peuvent fonctionner sans interférer aux autres parties. Ainsi, en cas de panne d’une partie, les autres peuvent continuer de fonctionner. Par ailleurs, si vous avez des données à protéger, il vous suffit de coder la partie concernée sans chiffrer tout le disque. Bref, partitionner un disque dur est très avantageux surtout pour les professionnels.

Comment partitionner un disque dur ? Toutes les étapes

Il existe différentes techniques pour partitionner un disque dur. Le plus classique est la création, la suppression, le formatage et la modification d’une partition. Cependant, les professionnels en informatique ou ceux qui en disposent des connaissances se servent généralement de Gestion du disque. Dans Windows 7 et 10, ce gestionnaire y est inclus. Si vous ne disposez pas assez de connaissance dans ce domaine, il est conseillé d’utiliser un autre logiciel. Vous pouvez en télécharger.

Les différentes étapes sur l’utilisation du gestionnaire

  • Pour commencer, cliquez sur la droite de la souris sur le menu démarrer et choisir Gestion du disque. Lorsque ce dernier est ouvert, les différents périphériques de votre machine s’affichent. Il faut travailler sur la partie du système C. En effet, les autres sont consacrés aux opérations de recouvrements et de réinitialisation du système. Il ne faut donc pas y toucher.
  • Vous devez ensuite réduire le disque local C qui possède généralement la plus grande partie de la capacité du disque. Pour cela, sélectionnez le disque, puis clic droit et choisir Réduire le volume. Une autre fenêtre s’ouvre où vous pouvez choisir la taille de la partition que vous souhaiter avant de valider en pressant sur Réduire.
  • L’étape suivante concerne la création de la nouvelle partition. Pour le faire, vous effectuez un clic droit sur le nouvel espace et vous cliquez sur Nouveau Volume Simple. Il s’agit de la dernière étape où vous allez donner un nom à votre nouvel espace disque. Pour terminer, vous pouvez choisir Formater ce volume et garder toutes les configurations choisies par défaut. Enfin, cliquez sur Terminer et vous avez fini la partition du disque dur.

Il faut noter que vous pouvez partitionner en 4 la capacité de stockage de votre ordinateur au maximum. Pour l’installation d’un système d’exploitation, vous avez besoin d’une partition principale. On appelle les autres partitions qui conservent vos données : des partitions logiques.

Les différentes variétés de disques de stockage

En fait, pour un non-initié, on ne connait que le mot disque dur. Mais, un spécialiste sait que ce périphérique se décline en différents modèles. En effet, il existe trois grandes variétés de disques durs.

  • Le disque HDD ou Hard Disk Driver. Il s’agit du tout premier modèle de disque dur. Il est notamment constitué de nombreux accessoires mécaniques. C’est pourquoi les disques HDD ne résistent pas aux chocs. Néanmoins, ils sont plus courants et plus abordables.
  • Le disque dur SSD ou Solid State Drive. C’est un modèle très performant puisqu’il permet d’accéder à un fichier en moins de 1 milliseconde. De plus, il dispose d’une grande puissance de lecture et d’écriture. Sa vitesse atteint les 600 Mo/s avec un modèle SATA (Sérial ATA). Autrement dit, il n’est plus nécessaire de patienter plusieurs minutes lors de l’allumage du PC.
  • Le disque dur SSHD qui fusionne les deux types précédents. Ce modèle hybride allie donc les caractéristiques et les qualités du HDD et du SSD. En plus d’être performant, ce type de disque dur est relativement bon marché.

Les différents types de système de données

Vous avez certainement vu des sigles tels que FAT, FAT32, NTFS et encore d’autres. Ce sont des systèmes de fichiers.

  • Le FAT est employé par MS-DOS et Windows 3.X et Windows 95. Il ne prend en charge que les disques moins de 2GO.
  • Le FAT32 est une version évoluée du FAT. Tous les systèmes le reconnaissent à l’exception de MS-DOS, Windows 3. X, Windows 95 et Windows NT. La capacité des disques peut attendre 2 To ou 2000 Go.
  • NTFS est un système que Windows NT, 2000 et XP utilisent. Il ne convient pas aux disques dont la taille est inférieure à 400 Mo.
  • Pour le système Linux, il y a Linux Ext2, Linux EXT3, Linux EXT4, REISER, Linux Swap

Bref, pour rendre plus pratique la partition du disque dur, vous pouvez utiliser des logiciels comme Fdisk, EaseUS Partition Master, GParted, QtParted et encore beaucoup d’autres. Certains sont gratuits et d’autres sont payants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *